Nerve Blog

{ e - tag + v - tag }

recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nervenet Live

Voici les photos et les visuels de notre concert à la Machine du Moulin Rouge en ouverture pour Front242 dont j'assure également la partie projections vidéos.

Nervenet 01

Nervenet 02

Pomme Q

Oh ! Steve Jobs nous a quitté… inopinément.

Midas Project

The MIDAS Project from MIDASpaces on Vimeo.

Un très bel exemple de mapping adapté à la danse. Cela fait un peu démonstration technique mais cela montre bien les possibilités de la combinaison entre la détection de mouvement et les projections vidéo. Il ne reste plus qu'à insuffler un peu de narration dans ce déluge de technologie.

Recherches 2011

Voici quelques unes de mes recherches pour les lives. Je suis en train de tester le mapping vidéo avec des textures générées par ArtMatic de Eric Wenger.

Front 242 à la Gaîté Lyrique

Et voici ce que cela donne en live sur 'Punish' le morceau de fin de concert destiné à achever les survivants.

Digital textures

Voici un extrait de mes recherches actuelles sur les textures numérique. Elles sont destinées au nouveau Set de Vj pour le concert de Front 242 à la Gaîté lyrique ce soir. Yeux sensibles et épileptiques s'abstenir.

Exposition Science-Fiction

Voici quelques photos de l'exposition 'Science et Fiction' qui se déroule actuellement à la cité de sciences et de l'industrie à la Villette à Paris jusqu'au 3 juillet 2011. Un vrai bonheur pour les fans qui pourront admirer les véritables personnages, costumes et maquettes des films et séries les plus célèbres tels que 'La Planète Interdite, La Planète des singes, Alien, Star Wars, Tron, Galactica, Starship Troopers' etc… Mention spéciale pour L'Overboard Mattel de Marty McFly.

Plus d'info ici.

Trifont

Après avoir fait ma carte de vœux dont les formes étaient basées sur une grille triangulaire, j'ai continué la typo pour faire les autres caractères. Les typos modulaires sont agréables à faire car les contraintes d'une grille très forte donnent à chaque fois des formes originales. Je ne suis de toute façon pas un typographe capable de dessiner une Garamond alors cette méthode me correspond parfaitement. Je posterai un autre billet lorsqu'elle sera terminée.

2011

Bonne année 2011 - Happy new year 2011

Recherches graphiques

Je suis en train de travailler sur les nouvelles vidéos pour les prochains concerts de Front 242. Voici un avant-goût de la direction graphique que cela va prendre.




Helsinki



Voici les images du festival finlandais Alternative Party auquel nous avons été conviés du 24 au 26 octobre dernier. Celui-ci s'est déroulé dans une ancienne usine de câbles près du port d'Helsinki. Cet événement qui compte une dizaine d'années d'existence est à la base une démo-partie. C'est à dire un rassemblement de programmeurs venus là pour confronter leur savoir-faire graphique et sonore sur des ordinateurs plus ou moins récents. On pouvait croiser d'antiques Atari, Commodore, Vic, Sinclair ainsi que le club MSX toujours actif. Une idée de l'ambiance ici avec un extrait de la conférence de Brad Templeton :





Dans une salle annexe, divers artistes présentaient leurs œuvres dans lesquelles la technologie occupait toujours une place importante. Entre les synthétiseurs artisanaux basés sur des jouets du commerces (Circuit bending), les imprimantes tridimentionnelles ou les sculptures informatiques, le Pong radioactif avait de quoi surprendre. Son inventeur au chapeau noir m'expliqua que le jeu réagissait aux émissions radioactives du sable placés sur des capteurs. Ce sable vitrifié provenait du site l'explosion de la première bombe atomique testée en 1945. On peut le voir ici :





Pour le concert nous avons eu la chance de pouvoir tester les projections sur un impressionnant écran de fumée qui permet de passer à travers l'image. Un capteur placé sur le côté permet de rendre l'image interactive. On pourrait donc déclencher une animation spécifique lorsqu'une personne traverse l'écran.





Le lendemain soir Daniel, Patrick et moi avons présenté un historique de l'aspect graphique de Front242 de 1982 à aujourd'hui. L'organisateur avait au départ convié le groupe pour cette seule raison car il estimait que cela représentait une source d'inspiration importante pour la scène démo-maker en général. Thanks !



98

Un nouveau morceau a été joué en introduction du concert de M'Era Luna (voir billet à ce propos). J'ai réalisé une vidéo pour ce dernier entièrement en typographie sur un principe très simple. L'animation est basée sur le texte de la déclaration des droits de l'homme qui commence de façon très solennelle et qui dégénère au fil de l'apparition des articles pour finir par signifier tout son contraire. Le rythme visuel est (pour une fois) très lent ce qui contraste avec la musique. Ce morceau devrait être joué pour le concert d'Helsinki.

Riffs'n Bips - Mons

Voici quelques photos du concert au festival Riffs'n Bips à Mons le 11 octobre dernier. L'affiche était plutôt éclectique avec Cali qui jouait avant nous. Je ne le connaissais pas avant de le voir sur scène et sa prestation a été des plus rafraîchissante. Même si son style est très éloigné de Front, il s'est avéré que ce monsieur est un grand fan du groupe. Grosse frayeur pour Patrick qui découvre une heure avant de jouer que les alimentations des synthés sont introuvables. Un grand merci à Cali qui nous a dépanné de justesse. Le son de la salle était affreux au départ avec une réverbération de hall de gare. Je ne sais pas comment Daniel s'est débrouillé pour s'en tirer si bien dans ces conditions. De mon côté, je n'étais pas spécialement gâté avec un écran de taille réduite qui flottait loin au dessus de la scène. Cependant malgré mes inquiétudes cela a vraiment bien marché avec les lumières de Chris qui complétaient parfaitement mon travail. De plus la puissance du projecteur était plus que correcte ce qui a donné une image très bien définie. Deux écrans supplémentaires m'auraient comblé… Le prochain concert se déroulera le 24 octobre à Helsinki en Finlande pour l'Alternative Party. Ceci regroupera musique et démo makers. Pour l'occasion nous auront la chance de disposer d'un 'smoke screen' qui, comme son nom l'indique est constitué d'un rideau de fumée sur lequel on projette la vidéo. Cela va permettre de passer à travers. J'espère simplement que Richard ne dissipera pas trop l'écran en bougeant frénétiquement autour sans quoi on ne verra pas grand chose. À suivre…

M'Era Luna 2008

Voici les photos du concert des Front 242 au festival M'Era Luna qui a eu lieu les 9 et 10 Août dernier près de Hannovre en Allemagne. Près de 30 000 personnes se sont rassemblées durant deux jours sur un aérodrome desaffecté pour assister au plus gros festival gothique d'europe ce qui constituait une espèce de marée noire humaine. On pouvait y croiser une belle bande de freaks dans une ambiance plutôt sympathique. Par chance la météo a été clémente ce qui est rare lors de ce genre de festivals réputés pour leur caractère boueux. Une belle affiche avec entre autres DAF, Fields of the Nephilim, New Model Army, VNV Nation, Christian Death, Moonspell, Paradise lost etc…

La faune locale :

Le sound check la veille du festival :

Le show :

Backstage. Daniel, Evil-e, et Tite :

Back to USSR

Quelques photos du concert de Moscou avant la reprise au printemps prochain.

Strasbourg

Après une longue pause sur mon blog en raison d'un grand nombre d'événements qui sont survenus, je reprend donc du service pour le concert de Front samedi 29 septembre à la "Laiterie" à Strasbourg. Ce concert faisait partie du festival Ososphère qui mélangeait musique et art électronique. J'ai d'ailleurs eu le plaisir de croiser plusieurs amis qui exposaient sur place comme Antoine Schmitt et Joëlle Bitton.

Voici quelques photos en attendant le prochain concert à Moscou le 10 novembre.

Zupton & Bedroom Research

Toujours à la Villette. Je rends visite à mon ami Walter. L'homme aux sourcils d'un autre monde. Il y tient le stand 'MoshiMoshi'. Depuis des années il importe des disques et des objets divers du Japon. Il anime également l'émission du même nom sur Radio Libertaire. Je l'avais rencontré quand j'avais rejoint le fanzine K.O.F puis le magazine CODA. C'est d'ailleurs en grande partie grâce à lui que j'ai pu contacter les Front 242 et travailler avec eux depuis tout ce temps. Il me montre son nouveau logo fait par le studio Québécois Zupton ainsi qu'une série de badges très marrants dont j'achète la collection complète.

En faisant un tour sur leur site je découvre tout un tas de réalisation amusantes avec notamment le magazine de plus petit du monde. Je vous laisse découvrir les cartes postales.

Non loin des stand on pouvait écouter un concert au concept intéressant. Il s'agissait d'une cage en verre insonorisée dans laquelle se produisait plusieurs musiciens. À la base de la cage étaient branchés une série de casques permettant d'écouter ce qui se passait dans la boîte.

Un peu plus loin je découvre le stand du label 'Bedroom research'. Je suis d'abord attiré par les pochettes des CD qu'ils proposent car elles sont toutes plutôt jolies. Les prix pratiqués sont plutôt raisonnables puisque les CD sont affichés à 2€. On est loin de l'abus habituel des maisons de disques. Même à ce prix, je manque de liquide car j'ai tout dépensé chez 'MoshiMoshi' et je ne peux pas trop m'attarder car j'entend 'Polysics' qui commence à jouer. De toute façon on m'annonce que l'intégralité du catalogue est en libre téléchargement sur le site du label. Le principe de rémunération des groupe est maintenant misé intégralement sur les live et plus du tout sur les enregistrements. Finalement internet va nous faire sortir de chez nous contrairement à ce qu'on aurait pu penser. J'ai depuis écouté les disques et j'aime vraiment tout. Une belle initiative, plutot généreuse à l'inverse de la tendance actuelle.

Villette Sonique

Hier, je suis allé faire un tour au festival Villette Sonique dans l'est parisien. Il faisait très beau et les pelouses étaient envahies de festivaliers, percussionnistes et joueurs de freesbee. Ormis les concerts de intéressants de Nurse with Wound ou Fenesz + Mike Patton (que je préfère dans Cornélius), j'y suis allé surtout pour voir Polysics. Un groupe japonais survolté largement inspiré par DEVO. J'en avais déjà parlé dans un post sur les disques que j'ai ramené de Tokyo. Quand j'ai vu qu'ils passaient à Paris j'ai couru les écouter. J'aime beaucoup la fille au clavier qui semble n'avoir que trois positions : face, profil et… débranchée.



Leurs clips sont également très très bien :

'I My Me Mine' & 'Electric Surfin' Go Go' :



'Catch On Everywhere' :

Replicated

J'ai mis mon blog en sommeil quelques mois durant le temps où je n'en ai pas pris moi-même. En effet avec mon amie nous avons eu la joie de concevoir ce petit bonhomme ce qui a un peu redéfini mes activités diverses. À savoir : S'en occuper :-)

Établissement d'un ciel d'alternance

Je viens de terminer la pochette et le livret du CD "Établissement d'un ciel d'alternance" de Jean-Jacques Birgé et Michel Houellebecq. Ce disque de poésies mises en musique est resté une dizaine d'années dans les cartons avant de voir le jour. J'avais eu la chance de participer à une formule équivalente pour le projet 'Machiavel'. J'ai donc été contacté par Jean-Jacques Birgé pour réaliser l'objet en question.

L'idée de base pour concevoir les images était de montrer différents espaces impersonnels pouvant servir de points de départs à autant d'histoires potentielles.

Michel Houellebecq avait émis l'idée d'autoroutes la nuit. Le titre de Jean-Jacques me donnait l'envie de travailler autour des ciels et l'anecdote autour des perruches amenait la présences d'oiseaux.

Les textes de Houellebecq sont très ancrés dans le réel et je ne me voyais pas travailler d'images abstraites comme à mon habitude. J'ai donc choisi d'utiliser des photos.

Je reviens d'un grand voyage au Japon où j'avais justement pris ce genre de vues. Après quelques pistes, les choses ont commencé à s'assembler naturellement. La couverture est une photo prise dans de quartier de Harajuku à Tokyo. Je l'ai retournée pour intriguer et évoquer la vision de quelqu'un qui serait tombé à terre et qui regarderait en l'air. On peut être pris de vertige en imaginant le ciel réellement vers le bas avec uniquement les fils électriques pour se raccrocher.

Quand on ouvre le boîtier, on découvre le livret avec l'image de la goutte d'eau. Pour moi cette image est la continuité de l'image de la couverture. Elle a la même composition en triangle et on voit le ciel dans le bas. Je considère l'enchaînement de ces deux images comme d'un zoom arrière comme si la ville de la photos de couverture était un reflet dans la flaque d'eau. Cette photo a été prise deux ans plus tôt dans un temple à Kyoto.

À l'intérieur du livret les couleurs sont assez sombres et désaturées pour souligner l'aspect pesant des textes. La couleur kaki en applat provient directement de la dominante des deux premières photos. Je me doutais que cette couleur à forte connotation militaire déplairait à Jean-Jacques mais certains vers m'y faisait penser :

Près des voitures blindées, la troupe des mendiants, Comme une flaque d’ombre Glisse en se tortillant au milieu des décombres

(...)

Il y a eu des nuits où nous avions perdu jusqu’au sens du combat

(...)

Nous devions décider d’un autre angle d’attaque, Décrocher vers le Bien Je me souviens de nos pistolets tchécoslovaques, Achetés pour presque rien.

Pour les images en face des deux manuscrits, J'avais trouvé deux gravures de perruches que je comptais associer à chacun des deux auteurs. En effet, Houellebecq raconte ses déboires avec ces volatiles lors d'une de ses lectures. J'ai abandonné l'idée au vu de l'ensemble du livret pour les remplacer par des photos du périphérique de Tokyo la nuit ce qui collait bien mieux à l'ambiance. Les deux pages sont mises en parallèle avec une alternance pour coller au titre dans le placement gauche-droite et le niveau de zoom arrière-avant.

L'image de Tchernobyl et une vue satellite de la zone que j'ai remise en perspective et mélangée avec la classique photo de ciel prise depuis la fenêtre de l'avion. J'ai ajouté les timbres commémoratifs de l'accident trouvés sur le web. Pour cette image j'ai saturé un peu plus les couleurs pour donner une teinte radioactive à l'image.

La dernière image du livret est la porte de sortie, tout comme le morceau instrumental de la fin du disque. Le ciel s'éclaire a nouveau dans une teinte matinale. Toujours pour finir sur une note positive et pour ne pas laisser tout ces ciels et espace désespérément vides j'y ai placé un oiseau de paradis. C'est plus noble et moins bruyant qu'une perruche. Il est traité en gravure pour conserver un détachement onirique par rapport à la réalité de la photo. Pour l'anecdote cette dernière a été prise sur le mont Fuji. J'ai toujours voulu y aller. C'était une sorte de but. Lors de notre voyages là-bas, cet endroit était incontournable pour moi. On y accède en bus jusqu'à mi-hauteur, la suite se fait à cheval ou à pieds. Nous ne sommes pas monté plus haut. Le paysage était presque lunaire avec une brume rasante au sol qui remontait la pente du bas vers le sommet. Ce dernier est quasiment toujours dans le brouillard et il est extrêmement rare de le voir à cette altitude. Nous avons pourtant eu cette chance pendant 2 ou 3 secondes pendant lesquelles les nuages se sont écartés. Je n'ai pas mis cette photos dans le livret mais cet oiseau fait directement référence à ce moment. On se retrouve à nouveau la tête à l'envers pour boucler la boucle.

À l'intérieur du Digipack les cercles concentriques sur le CD ainsi que ceux placés en regard derrière le livret sont l'abstraction de la photo de la goutte d'eau.

Le dos Digipack reprend les idées développées dans livret dans les tons kaki. En général, le dos d'un CD est toujours la page la moins facile à travailler. C'est le plus souvent l'endroit où l'on colle toutes informations terre-à-terre que l'on ne veut pas mettre en couverture. À savoir, les titres, les durées, les logos multiples, le code à barre etc… C'est difficile de composer une belle image qui soit porteuse de sens en elle-même. J'ai choisi d'extraire des éléments du livret en rappel. Le fond coupé derrière l'oiseau évoque l'alternance possible des ciels.

Avant d'arriver à cette pochette, j'ai fait beaucoup d'essais préalables. On peut les voir ici sur le blog de Jean-Jacques Birgé

- page 1 de 5